JE CHERCHE UN HOMME RICHE SAOUDIEN

Lidée que je défends est que lon ne sattaque aux problèmes que quand ils deviennent vraiment critiques et que, au moins jusquà maintenant on a pu trouver des solutions lorsquon les a vraiment cherchées je cherche un homme riche saoudien. Dun côté, je ne doute pas que la situation présente est incomparable avec les périodes anciennes, au sens où il ny a jamais eu autant de chercheurs, dingénieurs, de savoirs accumulés, de circulation dinformation et de moyens à disposition. le photovoltaique, les plantes verteset on en voit le rendement Rédigé par : Ne soyez pas si pessimistes, même en mettant de coté le nucléaire (auquel on rendra surement justice un jour), la biologie et la chimie nont pas dit leur dernier mot. Rédigé par : Je ne suis pas un spécialiste je cherche un homme riche saoudien. Rédigé par : Je ne comprend pas bien le raisonnement du spécialiste Jean Claude Barescut qui ne semble pas comprendre quil ny aura plus de pétrole à la vue de sa réflexion « Si le pétrole se raréfie, son prix va augmenter et cela stimulera les économies de pétrole et la recherche de solutions alternatives. Nada, que dalleOn a meme pas le debut dune solution energetique pour lavenir. Equipez-vous individuellement et collectivement de tout ce qui a fait ses preuves pour améliorer la santé, la longévité, la richesse, le confort, etc. Lhistoire de lénergie est un cimetière de grandes idées sétant révélées pleine de problèmes inattendus interdisant, freinant ou limitant leur mise en oeuvre (je mets le nucléaire dans cette famille, relisez les discours de ses promoteurs dans les années 1950 et voyez 70 ans plus tard sa place réelle dans le mix énergétique mondial). La biologie permettra sans doute assez vite de bricoler des algues produisant directement du pétrole, la chimie montre tous les jours sa capacité à optimiser des réactions (donc en particulier à faire du recyclage en sapprochant de loptimum thermodynamique qui se situe à des énergies bien plus faibles que celles requises par les méthodes assez grossières couramment utilisées), la métallurgie qui découle de la chimie permet de fabriquer de meilleurs matériaux (qui durent plus longtemps et dont il faut moins pour un usage identique) Sans faire de futurologie regardez simplement la tendance : à usage identique, la consommation dénergie diminue. Croissance. Et là, Joseph Tainter nous est dun grand. Exactement ce que l’on constate en ce moment ! » exactement.

Temps. Rédigé par : @ Jean-Claude BARESCUT Vous avez raison quand vous mentionnez que lon a commencé par exploiter le pétrole le plus facile à extraire et que ce nest que lorsque celui-ci a commencé à sépuiser que lon sest mis à extraire un pétrole un peu plus difficile à extraire. Et autrement quen augmentant la pression sur tous les milieux pour extraire des MP, et de la nourriture. Au-delà du blabla sur la croissance verte et le développement durable, il nexiste toujours aucun programme pour les 7 bientôt 9 milliards dhumains autre que : quittez le paysannat pour lindustrie, puis lindustrie pour les services. Bien entendu, dans le cas du pétrole, si lon veut que la pression se fasse sur les forces dinnovation, il faut laisser les signaux sexprimer et donc laisser les prix monter sans intervenir (réduction de taxes, subventions). Inventivité. Si globalement elle augmente cest par un effet de rattrapage avec de nouveaux consommateurs (chine) et aussi du fait dune culture de l’éphémère (on ne fabrique plus les objets pour durer et être réparés) qui sera forcément remise en cause quand il le faudra vraiment. Rédigé par : La question est celle des limites de linventivité humaine dont vous parlez ainsi que la possibilité dune croissance économique découplée de la croissance énergétique / matérielle. Et là, Joseph Tainter nous est dun grand ce qui nest pas le cas du stock de sources fossiles dénergie « mais il faut lui donner une chance de s’exprimer et la récompenser, sinon c’est l’arrêt de l’investissement à long terme, l’arrêt de l’industrie (dont l’investissement est à long terme) et le développement des parasites financiers. Je suis agnostique. Le système économique mondial fonctionne de plus en plus au court terme (votre observation) mais le temps de lénergie est le long terme. ce qui nest pas le cas du stock de sources fossiles dénergie « mais il faut lui donner une chance de s’exprimer et la récompenser, sinon c’est l’arrêt de l’investissement à long terme, l’arrêt de l’industrie (dont l’investissement est à long terme) et le développement des parasites financiers.

Or ce constat est en fait une constante économique, qui sappelle la « loi des rendements marginaux décroissants », et qui sapplique à la plupart des productions et extractions humaines : à investissement constant pour accroître la production, le rendement marginal de cet investissement est toujours décroissant. Même avec beaucoup moins dingénieurs et chercheurs quaujourdhui, les très grandes crises (guerres de 14 et 39 en particulier) ont montré que des progrès techniques fulgurants pouvaient sopérer lorsquil y avait une forte motivation. Cette constante économique se retrouve dans la plupart des secteurs économiques de nos sociétés actuelles, mais on la retrouve aussi dans léconomie de nombreuses sociétés passées nous ayant laissé des traces archéologiques solides. Et le temps. Les eoliennes se sont les moulins a vents, les barrages, les moulin a eau. La ou il y a eu de linventivite cest dans le nucleaire. On ne change pas la base énergétique en dix ans, cela prend plutôt un siècle Rédigé par : >Je crois à la fois à une certaine paresse : pourquoi chercher une solution tant que l’on n’est pas au bout et à une inventivité humaine qui ne s’est jamais démentie et qui s’exerce justement quand on est au bout. Autre manière dexprimer ce constat : pour maintenir une croissance de la production stable (cest-à-dire un rendement marginal constant de linvestissement), linvestissement doit être exponentiellement croissant, au sens mathématique du terme « exponentiel » (cest-à-dire quen valeur absolue, il doit doubler en temps constant). Mais apparemment, vous ne lappliquez au pétrole.  »? Dans tous les cas il faut écouter Drac et San Giorgio, ces 2 auteurs ont raison. Et fondamentalement on a rien trouve dautre depuis. Et de fait, cela marche encore en Chine.

.

Montpellier Lorient Metz Grenoble Douai Annecy Lyon Reims Bordeaux Rennes Angouleme Bayonne Nimes Saint-Etienne Dijon Valence Clermont-Ferrand Nantes Paris Dunkerque

je cherche un homme riche saoudien

je cherche un homme riche saoudien

(voters: 6389)
rencontre femmes kenitra • • site de rencontre bien • • rencontre gratuite horizon • • exemple de pseudo site de rencontre • • homme pansement rencontre • • site de rencontres skyrock • • site de rencontre les plus populaire gratuit • • cherche une femme pour mariage au canada